Aquitaine Robotics partenaire du projet « Persévérons »

Aquitaine Robotics partenaire du projet « Persévérons »

Marco Calcumuggi, en sa qualité de président du cluster Aquitaine Robotics, a signé le mercredi 29 mars à 17h l’accord de partenariat du projet « Persévérons » (PERSEVERance scolaire avec/par les objets numériques).

Le projet Perseverons, porté par l’Université de Bordeaux, l’ESPE et la Délégation Académique du Numérique Educatif  au sein du rectorat de Bordeaux en ayant la responsabilité opérationnelle, réunit la MAPI, l’Inria, le Labri, l’IMS, le LACES, E3D, LIUPPA, LDAR, Techne, le MICA, l’ADIREM, l’IUT de Bordeaux, CANOPE, Aquitaine Robotics, Cap Sciences, Eirlab, plusieurs collectivités territoriales et de nombreux établissements, de l’école à l’université.

Son objectif est de lutter contre le décrochage scolaire,  de réactiver l’envie d’apprendre grâce à l’usage du numérique et de la robotique.

Ainsi, le projet consiste à mesurer l’efficacité réelle des technologies numériques dans l’enseignement pour améliorer la motivation et la persévérance scolaire. Le projet propose d’analyser les effets réels de l’usage de deux types d’objets :

  • les robots – et l’alliance de créativité et de maîtrise des algorithmes –
  • les tablettes – et les potentialités de développement de pratiques expérimentales et réticulaires -, en comparant les contextes scolaires et non scolaires des fablabs -et la co-création dans la réflexion collective et de la production collaborative-.

R&Drone au SOFINS 2017

R&Drone au SOFINS 2017

Le rendez-vous incontournable des forces spéciales françaises et étrangères

Le SOFINS (Special Operations Forces Innovation Network Seminar), un évènement dédié aux forces spéciales et à leurs partenaires industriels et R&D, s’est déroulé ces 3 derniers jours (28, 29 et 30 mars) au Camp de Souge (Martignas sur Jalle).

A l’occasion de cet évènement, R&Drone a pu exposer en tant que partenaire sur le stand de la région Nouvelle Aquitaine. Nous avons pu présenter deux technologies innovantes : le SPOTAL (notre système portable d’analyse de tir) et la Balise Bouée (un système de sécurité pour les plongeurs).

Marco Calcamuggi, président de R&Drone, lors du FNTP 2017

Marco Calcamuggi, président de R&Drone, lors du FNTP 2017

A l’occasion du Forum des Travaux Public qui s’est déroulé au Louvre le 23 février, Marco Calcamuggi, président de R&Drone, est intervenu pour présenter sa société et son drone marin Droneo.

Cette intervention concernait l’atelier « chantier 4.0 : drones, robots, capteurs » – Animation CREAHd et Indura, qui a eu lieu de 12h30 à 13h. Cet atelier a été l’occasion pour deux personnalités influentes dans le domaine des systèmes de drones en Nouvelle-Aquitaine de présenter leur activité.

Le premier intervenant, Jean-Marc Grolleau, est le responsable du cluster Aetos qui fédère un réseau régional de compétences industrielles et technologiques de haut niveau pour le développement et l’exploitation des systèmes de drones en Nouvelle-Aquitaine. Au cours de son intervention, celui-ci a pu s’exprimer sur le rôle du drone dans un contexte professionnel : le drone est pour lui un outil permettant d’être plus performant et plus compétitif dans son métier. Jean-Marc Grolleau a aussi insisté sur l’intérêt du croisement de filière afin de comprendre les besoins et les usages en drones. L’objectif étant d’identifier le capteur le plus adapté à chaque situation.

Marco Calcamuggi a ensuite pris la relève pour présenter la société R&Drone, un industriel mécatronique qui corrèle les métiers de l’électronique, du logiciel embarqué et de la mécanique. La spécificité d’R&Drone est que l’entreprise développe des systèmes autonomes aériens, marins et terrestres. Et ce de leur conception jusqu’à leur production, contrôlant ainsi l’ensemble de la chaîne de fabrication. Le président de R&Drone a notamment pu parler du Droneo, le drone marin de gestion des ressources en eau, dragage et aide à la navigation. Il a ainsi donné l’exemple d’une mission d’inspection de barrage, lors de laquelle le Droneo était équipé de capteurs vidéos et acoustiques afin de détecter la moindre anomalie.

L’innovation au service de la création de nouveaux modes de consommation

L’innovation au service de la création de nouveaux modes de consommation

Grégoire Maës, directeur régional Bordeaux Guyenne de Suez était l’invité du Club Eco de La Tribune à l’occasion du Biznext 2016. Dans le cadre de son interview, il nous explique pourquoi nous entamons une phase de révolution de la ressource, axée sur la réutilisation et la revalorisation.

Suez, de l’importance de l’innovation

Suez, qui compte 2600 salariés en Nouvelle Aquitaine, intervient notamment dans les domaines de l’alimentation en eau potable, de la sauvegarde de l’environnement, de la protection contre les inondations et de la valorisation des déchets. Le groupe accorde une place importante à l’innovation, qu’elle juge nécessaire si l’on souhaite tenir compte de l’impact du changement climatique. C’est d’ailleurs pour cette raison que Suez possède un centre de recherche à Talence, dédié à la gestion de l’eau.

Des partenaires efficaces

L’entreprise n’agit pas seule, elle sait s’entourer de jeunes PME dynamiques travaillant sur des solutions innovantes. Citons l’exemple d’R&Drone, avec l’aide de laquelle Suez a pu mettre au point des balises dérivantes capables de géolocaliser l’évolution d’un certain nombre de courants marins ou fluviaux.

R&Drone n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai concernant les technologies innovantes ayant pour vocation la gestion des eaux et la préservation de l’environnement. En effet la PME a déjà mis au point Droneo, un drone marin de gestion, évaluation et valorisation des ressources en eau.

L’objectif final de ces sociétés est d’inventer de nouveaux modes de consommation des ressources naturelles, basés sur la réutilisation et la revalorisation, afin d’éviter d’arriver un jour à cours de ressource.

Lien vers l’article de La Tribune

Droneo : une version mini pour séduire les TPE et PME

Droneo : une version mini pour séduire les TPE et PME

R&Drone monte en puissance

Les effectifs sont aujourd’hui de 9 salariés et le chiffre d’affaires n’est, pour l’heure que de 340 000 euros, mais devrait atteindre un million d’euros dès fin 2017.

En nous positionnant sur des marchés de niche nous avons su séduire des clients réputés tels que Dassault, la Lyonnaise des eaux, Vinci et le Grand port maritime de Bordeaux. Mais aussi les investisseurs en levant 600 000 euros fin mars 2015.

R&Drone passe aujourd’hui à la vitesse supérieure grâce à une deuxième levée de fonds qui interviendra dans les deux prochains mois et qui sera de l’ordre de 1,5 millions d’euros. Cela nous permettra de nous développer à l’international et notamment en Australie, au Canada, en Malaisie et à Singapour.

 

Un mini Droneo pour toucher un nouveau marché

Vous connaissez Droneo, notre drone marin capable de cartographier les fonds marins, d’analyser la qualité de l’eau ou bien de contrôler l’envasement des ports et lacs…

Droneo constitue un enjeu environnemental et économique fort puisque les lacs sont susceptible de perdre des millions de m3 si l’envasement est mal contrôlé. Aussi, Droneo permet de réaliser ces contrôles de manière beaucoup plus précise et moins coûteuse qu’en utilisant les techniques traditionnelles.

Si notre modèle classique qui pèse 80 kilos, pour une taille de 1,4  mètre et 12h d’autonomie peut se révéler trop coûteux pour les TPE et PME, notre Droneo mini lui a tous les atouts pour les séduire. Avec un coût d’achat inférieur à 15 K€, notre modèle mini pèse 10 kilos et peut se transporter sur un sac à dos. Il dispose des mêmes fonctions que son aîné, la grosse différence se jouant sur l’autonomie, atteignant les 2h.

 

Retrouvez l’article complet de Sud Ouest sur le Droneo mini en cliquant ici

R&Drone au Mag Eco (Sud Ouest – TV7)

R&Drone au Mag Eco (Sud Ouest – TV7)


Marco Calcamuggi, président de R&Drone et du cluster Aquitaine Robotics, était l’invité de la semaine au Mag Eco (Sud-Ouest/TV7).

Durant l’émission, il a pu s’exprimer sur de nombreux sujets, tels que le salon UAV show, le décollage de la filière drone en Aquitaine, l’évolution de la réglementation sur les drones volants et sur le drone marin Droneo et ses applications.

L’UAV Show séduit de plus en plus les utilisateurs finaux

L’UAV show est un très bel évènement qui a marqué le démarrage de la société R&Drone. Malgré sa vocation à être un salon technologique, nous avons été heureux de pouvoir discuter d’applications concrètes avec des utilisateurs finaux dont des grands groupes. Cette édition 2016 nous a agréablement surpris par la quantité de personnes présentes pour assister à l’évènement et par le dynamisme affiché.

La filière drone décolle en Aquitaine

La région Aquitaine est particulièrement compétente en termes d’accompagnement des entreprises et notamment des entreprises innovantes. Cette politique porte ses fruits dans le domaine des drones et permet à la région d’être en très bonne position au niveau national. D’autres efforts sont à saluer comme ceux effectués par la Direction Générale de L’Aviation Civile et par les différents Clusters pour avancer intelligemment sur les thématiques réglementaires.

Droneo, un outil efficace pour les géomètres expert

Notre drone marin est un système autonome auquel on donne des informations afin qu’il suive un parcours définit. Il dispose de fonctions de géolocalisation et de déplacement programmé. Il embarque aussi différents capteurs adaptables à chaque application. Droneo peut par exemple être équipé d’écho-sondeurs pour la bathymétrie (cartographie des fonds marins) ou d’autres capteurs pour les analyses physico-chimiques (qualité de l’eau) et hydro-sédimentaires (gestion environnementale).

Grâce à la précision de ses analyses, à son coût réduit et à sa facilité d’utilisation, le Droneo est l’outil optimal pour les géomètres expert, dont une partie de l’activité est la bathymétrie.

Droneo : bathymétrie par drone marin

Droneo : bathymétrie par drone marin

Qu’est ce que la bathymétrie ?

La bathymétrie est la mesure de la profondeur et du relief d’une étendue d’eau, elle permet d’en déterminer la topographie du fond. Elle est généralement mesurée grâce à un sondeur bathymétrique qui calcule le temps de trajet d’un signal acoustique réfléchit par le fond afin de mesurer la profondeur.

Des techniques coûteuses et parfois peu adaptées

Les prestations de relevés bathymétriques sont couramment réalisées par des géomètres/topographes. Pour réaliser une carte bathymétrique, ces professionnels utilisent majoritairement un bateau léger de type zodiac, ce qui nécessite une personne supplémentaire sur le terrain pour le pilotage. Equiper ce bateau avec un sondeur bathymétrique et un système de positionnement par GPS prend du temps et engendre des frais complémentaires lors des prestations.
Lorsque que le tirant d’eau du zodiac est trop profond pour la zone à mesurer, il est remplacé par une barque ou alors l’acquisition se fait directement à pied. Ces opérations représentent un risque important dans les zones polluées notamment.

Droneo, une solution complète pour les mesures bathymétriques

relevé bathymétrique

Droneo, le drone marin autonome développé par R&DRONE peut embarquer différents capteurs pour les missions de prélèvement de données aquatiques.
Dans le cas de mesures bathymétriques Droneo intègre un echo-sondeur, une centrale inertielle, un GPS et un système de transmission de données permettant à l’opérateur de suivre le trajet du drone en temps réel sur le PC contrôle. Le système est complet et prêt pour la mise à l’eau.

Le logiciel hydrographique HYPACK est utilisé pour préparer les missions de bathymétrie et restituer les données.
Le Droneo ne nécessite pas obligatoirement un pilotage manuel par un opérateur car il est équipé d’un système de pilotage automatique. Offrant des lignes de levé droites,  l’implication de l’opérateur en bord de rive est considérablement réduite et les modèles d’enquête exactement reproductibles.

En optant pour Droneo, les géomètres s’équipent de l’ outil de mesure bathymétrique le plus performant et efficace pour mener à bien des campagnes d’acquisition de manière précise et continue.

En savoir plus sur Droneo

Droneo fait peau neuve

Droneo fait peau neuve

Une nouvelle version plus performante

Depuis deux ans Droneo est parti en campagne d’acquisition de données dans des lacs collinaires, des gravières en carrières ou encore dans des bassins à flots. Ces deux années d’expérimentation ont permis à R&Drone de faire évoluer son drone marin par itération pour arriver à cette dernière version plus performante.

Aujourd’hui vous pouvez découvrir le Droneo 2.0, plus compact (1m40 au lieu de 2m50), ce qui lui vaut d’être plus pratique dans le transport et la mise à l’eau. Un seul opérateur suffit pour sa mise en  oeuvre. Sa nouvelle coque diminue son poids de 30kg, réduit le tirant d’eau à 140mm, tout en assurant une capacité d’emport suffisante pour les outils de mesures et les capteurs. Son rendement a également été amélioré par une motorisation électrique plus adaptée. Il existe en deux versions : une avec 12h d’autonomie afin de couvrir de grandes surfaces, et une avec 5h pour des superficies moindres.

Droneo dragage

Un boitier étanche et intelligent jouant le rôle de cerveau et de moteur

R&DRONE a développé la totalité de l’intelligence de ce drone marin, intégrée dans un boîtier électronique étanche, qui joue à la fois le rôle du cœur et du cerveau du système. Comme un drone aérien lors de sa préparation de mission, il est possible de lui intégrer des waypoints afin d’automatiser sa navigation. Il reste pilotable manuellement, grâce à sa station sol longue portée (plus de 1 km), composée d’une  simple interface graphique et d’une manette de contrôle.

Cette nouvelle version, facile à mettre en œuvre, accessible à tous  est un véritable atout pour réaliser des campagnes de mesure à faible coût de manière précise et récurrente, sur des bassins hydrographiques de nature variés.

Une journée complète de démonstration sera organisée à Blanquefort (33290) courant juillet 2016 Pour plus d’information contactez-nous.

Pour d’avantage d’informations sur le Droneo, cliquez ici.