L’innovation au service de la création de nouveaux modes de consommation

L’innovation au service de la création de nouveaux modes de consommation

Grégoire Maës, directeur régional Bordeaux Guyenne de Suez était l’invité du Club Eco de La Tribune à l’occasion du Biznext 2016. Dans le cadre de son interview, il nous explique pourquoi nous entamons une phase de révolution de la ressource, axée sur la réutilisation et la revalorisation.

Suez, de l’importance de l’innovation

Suez, qui compte 2600 salariés en Nouvelle Aquitaine, intervient notamment dans les domaines de l’alimentation en eau potable, de la sauvegarde de l’environnement, de la protection contre les inondations et de la valorisation des déchets. Le groupe accorde une place importante à l’innovation, qu’elle juge nécessaire si l’on souhaite tenir compte de l’impact du changement climatique. C’est d’ailleurs pour cette raison que Suez possède un centre de recherche à Talence, dédié à la gestion de l’eau.

Des partenaires efficaces

L’entreprise n’agit pas seule, elle sait s’entourer de jeunes PME dynamiques travaillant sur des solutions innovantes. Citons l’exemple d’R&Drone, avec l’aide de laquelle Suez a pu mettre au point des balises dérivantes capables de géolocaliser l’évolution d’un certain nombre de courants marins ou fluviaux.

R&Drone n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai concernant les technologies innovantes ayant pour vocation la gestion des eaux et la préservation de l’environnement. En effet la PME a déjà mis au point Droneo, un drone marin de gestion, évaluation et valorisation des ressources en eau.

L’objectif final de ces sociétés est d’inventer de nouveaux modes de consommation des ressources naturelles, basés sur la réutilisation et la revalorisation, afin d’éviter d’arriver un jour à cours de ressource.

Lien vers l’article de La Tribune

Leave a Comment

Your email address will not be published.